lundi 16 octobre 2017

Action contre les interdictions de circuler samedi 21 octobre 2017


La Fédération Française des Motards en Colère organise le samedi 21 octobre 2017 une nouvelle journée d’actions nationales contre les ZCR (Zones à Circulation Restreinte).
Pour la FFMC 73, ça ne sera pas une manif. traditionnelle ; nous organisons une diffusion de tracts d’information vers l’ensemble des usagers de la route (automobilistes et conducteurs de deux-roues motorisés) dans différents endroits de l’agglomération chambérienne.

Nous appelons les motards à nous rejoindre et à nous donner le coup-de-main.
Rendez-vous samedi 21 octobre 2017 à 9h30 (ou à 13h30), devant le local de la FFMC 73 / Mutuelle des Motards à Chambéry (700, faubourg Montmélian).

Soyons solidaires des usagers de la route qui sont déjà concernés par les
interdictions de circuler.

Mobilisons-nous !

Car au fur et à mesure, nous serons tous concernés par ces ZCR ; comment, par exemple, se déplacer avec son « vieux » véhicule à travers la France quand on estobligé de traverser une ville transformée en ZCR ? Laisser son véhicule à l’entrée de la ville et continuer sa route en faisant du stop !?
Ce que nous dénoncions en 2015 est maintenant une réalité !
Depuis le 1er juillet 2017, sont interdits de circuler dans Paris les deux-roues motorisés (motos et scooters) mis en circulation avant juin 1999 et les voitures d’avant 1997, du lundi au vendredi et de 8H00 à 20H00.
Bordeaux, Grenoble, Lille, Strasbourg, Lyon viennent de mettre en place des restrictions de circulation similaires ! D’autres agglomérations vont en faire de même.
Et cela va se durcir : les deux-roues motorisés mis en circulation avant 2017 et les voitures d’avant 2014 seront interdites de circuler dans ces ZCR en 2020 !
Au fur et à mesure, c’est donc une majorité d’usagers de la route qui va être concernée par ces interdictions de circuler.
Le prétexte invoqué par les décideurs politiques, c’est la pollution de l’atmosphère pour laquelle les usagers de la route sont désignés comme les principaux coupables, alors que la plus grande part des émissions toxiques est provoquée par l’industrie, les épandages agricoles, le chauffage des habitations et le fret routier international.
Pour la FFMC, ces restrictions de circulation sont une discrimination sociale entre les ménages aisés qui peuvent acheter des véhicules récents et ceux qui ne peuvent pas et qui sont souvent ceux qui habitent loin de leur lieu de travail et qui ne peuvent se passer d’un véhicule.
Et alors que le deux-roues motorisé est une alternative intéressante aux déplacements motorisés en zones urbaines (fluidité, moindre consommation, moindre pollution, faible encombrement, …), il n’est toujours pas autorisé à circuler dans les ZCR.

Le deux-roues motorisé est une solution, pas une pollution !